Estime et confiance en soi : ne vous laissez pas voler !

Avez-vous confiance en vous ?

Et en ce qui concerne l’estime : avez-vous une bonne estime de vous ?

Confiance en soi et estime de soi sont souvent vus comme des synonymes.

Pourtant, ces deux termes font bien référence à des réalités différentes.

On va donc se donner 10 minutes pour comprendre ce qu’est la confiance en soi et l’estime de soi et surtout comprendre comment ces deux notions sont les cibles privilégiées de toute bonne manipulation.

(La transcription de l’audio en texte est disponible plus bas)

🟠 L’épisode :

00:00 ⇒  Introduction de l’épisode

00:55 ⇒ Les différences entre confiance en soi et estime de soi

02:36 ⇒ Idée reçue numéro 01 : quand on a pas confiance en soi, on a pas d’estime de soi

03:16 ⇒ L’histoire d’Aglaé

05:25 ⇒  Idée reçue numéro 02 : La confiance et l’estime de soi peuvent être infaillibles

06:23  ⇒ La confiance en soi et l’estime de soi dans les manipulations

09:18 ⇒ Le magazine gratuit de lutte contre les manipulations « La petite Histoire »

🟠 Envie d’aller plus loin dans les connaissances sur la manipulation ?

Ce podcast s’accompagne d’un magazine gratuit « La petite Histoire » qui vous propose des articles et analyses complètes autour d’histoires de manipulations historiques ou contemporaines.
Vous pouvez télécharger tous les numéros ici :

🟠 « La petite Histoire des manipulations » est un podcast dédié à la prévention et à l’éducation contre les manipulations.

À chaque épisode, je vous présente une histoire de manipulation et vous propose d’analyser les techniques manipulatoires utilisées.
Chaque épisode se termine par quelques conseils pour éviter les situations de manipulation et en sortir.

🟠 Une question sur le magazine ou sur le podcast ?

contact@coralinehausenblas.com
LinkedIn : Coraline Hausenblas

🟠 Je suis Coraline Hausenblas, psychomotricienne Diplômée d’Etat et auteure.
Passionnée par les notions de communication et de relation, je travaille depuis plusieurs années sur les communications manipulatoires.
Je suis aujourd’hui spécialisée en analyse de documents écrits.

🟠 J’ai publié en mars 2022 une analyse d’écriture complète et chiffrée pour prouver que la « lettre du Titanic » est un faux document historique

Vous pouvez télécharger l’analyse scientifique complète ici :

🟠 Transcription de l’épisode :

On entend souvent dire : « Il faut que tu aies confiance en toi » ou « il faut booster ton estime de toi-même ».

Si les termes de « confiance en soi » et d’« estime de soi » sont proches, ils ne sont pas synonymes.

Et c’est important de bien faire la différence entre les deux pour comprendre quand une manipulation s’attaque à la confiance en soi, à l’estime de soi ou aux deux en même temps.

Alors pour commencer quelques définitions :

La confiance en soi c’est la représentation que vous avez de vos capacités et de vos compétences. Ces capacités peuvent être intellectuelles, physiques, spirituelles, etc.

La confiance en soi c’est donc la confiance qu’on a en nos capacités à faire quelque chose, à mener une action ou à créer.

L’estime de soi elle, c’est la représentation que nous avons de nous-même. C’est la vision que nous avons de nous en tant qu’être humain.

C’est aussi la vision que nous avons de nous dans nos différents rôles sociaux : en tant qu’enfant, en tant qu’époux ou en tant que compagne, en tant qu’ami ou en tant que parent par exemple.

L’estime de soi c’est donc le regard que nous portons sur nous-même d’un point de vue morale ou éthique.

Et si les deux termes sont proches, on voit bien qu’ils ne portent pas du tout sur les mêmes choses.

Et cela se traduit dans la vie de tous les jours par un certain nombre d’idées reçues tenaces.

Estime et confiance en soi : des idées fausses tenaces

La première idée reçue c’est que quand on a pas confiance en soi, on a pas d’estime de soi

L’idée ici c’est de penser que l’un ne va pas sans l’autre.

Si vous n’avez pas confiance en vous, c’est aussi que vous n’avez pas d’estime de vous-même.

C’est tout simplement faux !

On peut par exemple, avoir une bonne confiance en soi mais une faible estime de soi.

C’est même malheureusement très répandue.

On ne compte plus le nombre de personnes qui sont extrêmement performantes dans leur boulot mais, qui dans leur vie amoureuse vont d’échec en échec.

Aglaé par exemple, est dans ce cas de figure.

Elle fait partie des top managers dans une grande entreprise.

Elle est vue comme très compétente par ses supérieurs et ses collègues.

L’image sociale d’Aglaé est très positive et tout le monde s’accorde à penser qu’elle est une jeune femme qui a confiance en elle.

Et c’est le cas effectivement quand Aglaé passe la porte de son entreprise.

Pendant plus de 8 heures, Aglaé n’aura aucun problème à prendre des décisions, même difficiles, et à interagir avec son équipe.

Mais, ce que personne au boulot ne voit, c’est que quand Aglaé rentre chez elle, sa vie prend une autre tournure.

Depuis des années, Aglaé a du mal à faire des rencontres amoureuses.

Et Tinder et ses baratineurs, très peu pour elle.

Aglaé sait qu’au fond, le problème tient à ce qu’elle pense d’elle-même : en effet, Aglaé pense qu’elle ne mérite pas vraiment d’être heureuse.

Elle parvient à donner le change au boulot parce que c’est là qu’elle a le sentiment de pouvoir s’exprimer et qu’on l’écoute.

Mais, dans sa vie personnelle, elle n’a pas été souvent écouté ou alors très distraitement.

Alors, elle a fini par intégrer qu’elle n’avait aucun intérêt et que les autres n’ont pas besoin d’elle.

On voit dans l’histoire d’Aglaé qu’il y a un décalage entre sa confiance en elle-même et son estime d’elle-même.

Sa confiance en ses capacités et en ses compétences est intacte et c’est ce qui fait qu’Aglaé peut fonctionner comme un poisson dans l’eau au travail.

Mais son estime d’elle-même est six pieds sous terre.

Elle est morte et enterrée.

Et c’est pourquoi il est si difficile pour Aglaé de nouer des relations sociales qu’elles soient amoureuses ou même amicales.

Car comment nouer une relation si on a intégré qu’on était sans valeur et sans importance ?

Dans un autre genre, on a une autre idée reçue bien tenace :

C’est l’idée qu’il existe des personnes qui ont une confiance en eux et une estime d’eux-même infaillibles.

On aimerait bien le croire mais, la réalité c’est que personne n’a une confiance ou une estime de soi infaillibles.

Parfois, la confiance peut être feinte momentanément : lorsqu’on doit parler en public dans le cadre d’un travail scolaire ou professionnel par exemple.

Et ça nous amène à parler du danger de la comparaison avec les autres, ces autres qui semblent toujours avoir confiance en eux : on touche ici à la question de l’image sociale que renvoient les personnes et qui peut être très différente de ce qu’elles sont en réalité.

On en a déjà parlé d’ailleurs avec l’épisode sur Mark Hofmann où on voit bien le décalage entre l’image sociale du gars et ce qu’il était en réalité.

La confiance et l’estime de soi dans les manipulations

Voyons maintenant comment les manipulations s’attaquent à notre confiance en nous et en notre estime de nous-même.

Il existe souvent chez la futur victime, une ou des failles pré-existantes que le manipulateur ou la manipulatrice va trouver. A partir de là, son but est de creuser la faille.

C’est pourquoi il est si important de bien se connaître et d’accepter ces failles car c’est elles qui serviront de voie d’accès à la manipulation.

Le but ultime de ce jeu manipulatoire sur la confiance et l’estime de soi, c’est la destruction de la personne.

Faire en sorte de casser votre estime de vous ou votre confiance en vous, c’est s’assurer de porter atteinte à une part importante de votre identité.

Parfois si vous avez confiance en vous, c’est cette confiance qui sera ciblée par le manipulateur.

Aglaé par exemple, est déjà tombée sur des gens qui n’ont pas hésité à dévaloriser son travail alors qu’ils ne connaissaient strictement à son métier.

Le but ici c’était de lui envoyer le message que de toute façon, tout ce qu’elle fait n’a aucune valeur.

Mais, parfois, c’est l’estime de soi qui est visée par le manipulateur ou la manipulatrice.

Aglaé a aussi eu droit à des dévalorisations portant sur sa personne, son sa valeur en tant qu’être humain : elle n’était pas une compagne suffisamment attentionnée, ou elle ne s’occupait pas assez bien de ses plantes vertes.

Derrière la connerie apparente des reproches, c’est surtout le message envoyé par ces remarques mesquines qui est important : Aglaé n’est pas une bonne personne.

Et c’est ce message qu’Aglaé a intégré avec les années.

En cassant l’estime et la confiance en soi, le manipulateur ou la manipulatrice s’assure que vous ne lui ferez jamais de l’ombre.

Les manipulateurs n’ont en réalité aucune confiance en eux et le fait que les gens autour d’eux s’en aperçoivent est leur pire hantise.

Alors plutôt que de travailler sur eux-mêmes, ils préfèrent la solution de la lâcheté : s’en prendre aux autres.

Leur but est clair : vous devez être comme eux : vide de toute confiance en vous, vide de toute estime de vous.

Pour fonctionner les manipulations ont donc toujours recours, de façon plus ou moins évidentes, aux dévalorisations et aux humiliations.

L’humour sert souvent d’excuse de premier choix pour faire « passer le message » mais, ça on le verra dans un prochain épisode de « 10 minutes pour comprendre ».

En attendant, si le sujet des manipulations vous passionne, vous pouvez aller télécharger tous les numéros du magazine gratuit « La petite Histoire » dans la section « Magazine gratuit » de ce site.

La petite Histoire c’est un magazine consacré à l’éducation et à la prévention contre les manipulations

Et en plus, il est totalement gratuit !

En attendant de vous retrouver jeudi dans 15 jours,

je vous remercie d’avoir écouté cet épisode et n’oubliez pas :

« Un grand bobard, commence toujours par une petite histoire. »

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.